Aura t-on droit à une réaction en chaîne internationale avec les CDS ? 2EME ROUND

a 2
Aura t-on droit à une réaction en chaîne internationale avec les CDS ?  2EME ROUND

Comme la Sentinelle l'avait prévu lors de son dernier article l'ISDA n'a pas cru bon devoir activer les CDS suite au changement de seniorité des obligations détenues par la Banque Centrale Européenne. En devenant créancier prioritaire, la BCE a de facto subordonné toutes les autres obligations.

En réalité, nous sentons bien qu'il y a une volonté de ne pas activer les CDS par des banques contrôlant l'ISDA (International Swaps and Derivatives Association) et membres de l'IIF (Institute of International Finance).

La raison en est simple : activer les CDS Grecs revient à ouvrir la boîte de Pandorre en laissant penser aux spéculateurs qu'un Etat de l'Union Européenne peut faire faillite.

La suite des évènements est prévisible : les spéculateurs commenceraient immédiatement à spéculer sur la faillite du prochain maillon faible de la Zone Euro : le Portugal.

Rappelons qu'avec une petite somme d'argent, un Hedge Fund peut faire monter, exclusivement avec des CDS, les taux d'intérêts d'un pays à un niveau tellement insoutenable qu'il serait poussé à la faillite. Les CDS seraient alors déclenchés et les Hedge Fund toucheraient de très juteux profits.

Pays après pays, la Zone Euro serait alors démontée comme un légo et les obligations souveraines de chaque pays baisseraient à des niveaux inconcevables.

Or, les Banques membres de l'ISDA et de l'IIF ont des obligations Portugaises, Irlandaises, Italiennes et Espagnoles dans leurs portefeuilles.

C'est exactement la raison pour laquelle nous pensons que ces établissements n'ont aucun intérêt au déclenchement des clauses d'action collective entrainant l'activation des CDS.

La Sentinelle pense donc que le taux de participation sera assez élevé pour que les clauses d'action collective ne soient pas activées en même temps que les CDS. Si de l'argent venait à manquer, un chevalier blanc du type FMI aurait tout intérêt à intervenir pour faire un chèque de dernière minute. Et ceci afin que l'Union européenne n'ait pas à recapitaliser en urgence les banques des pertes sur la diminution de valeur des obligations Portugaises, Irlandaises, etc...

Le Président de l'IIF n'a t-il d'ailleurs pas averti récemment que si le plan échouait, 1000 milliards d'€ seraient à prévoir ?

Dans le pire des cas, le ministre des Finances Grec a déclaré le 22 Février que les particuliers devraient être couverts.

L'obligation du 20 mars 2012 se négocie à 25 actuellement. Quel risque un particulier prend-il d'acheter cette obligation en sachant que si l'échange est obligatoire, elles seront transformées sur une base de 27 ?

Dans le cas où le pronostic de la Sentinelle se révèlerait exact, elle serait alors remboursé à 100.

Plus que quelques jours de patience pour connaître le fin mot de l'histoire.

 

 

Commentaires

Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.

jay BALNAVE 23/10/2012

Les CDs ont été activés.

Visiteur 23/10/2012
Effectivement, ce conseil n'a pu faire gagner que 2EUR sur un investissement initial de 25EUR, soit 8%. Cependant le risk/reward était excellent car il y avait une chance sur 2 que l'investissement initial de 25EUR soit transformé en 100EUR, soit un gain de 300%. Il faut donc saluer ce type de money management !