Prix du pétrole : nous remontons notre objectif à 125$

Jérôme Boumengel 0
Prix du pétrole : nous remontons notre objectif à 125$

Les incertitudes liées à la crise libyenne viennent de permettre au baril de West Texas Intermediate (WTI) de franchir la barre psychologique des 100$. Bien que la Libye ne soit que le 13e exportateur de pétrole, sa production est importante pour la qualité de brut léger non soufré. La contagion des protestations dans un nombre croissant de pays arabes producteurs de pétrole (Libye, Algérie, Irak, Oman…) devrait constituer, pour les mois à venir, un facteur de soutien pour la hausse des prix du pétrole.

Sans aller jusqu’à anticiper une remontée sur les plus hauts de juillet 2008, période où le baril avait atteint les 170$, la sortie du range compris entre 80 et 100$ nous incite à remonter notre précédent objectif à 125$. D’autant que le franchissement des 100$, sur l’échéance avril du NYMEX, s’est accompagné d’un volume inhabituel de près de 450.000 contrats. Ajoutons également que la volatilité implicite des options sur le WTI (échéance mai 2011) se situe actuellement à 44% contre 31% avant la crise libyenne, ce qui montre la brutalité du mouvement actuel des prix du baril.

Une hausse des cours du brut au-delà des 125$, pourrait toutefois entraîner une augmentation de l’offre saoudienne, voire même l’utilisation des réserves stratégiques des Etats-Unis. Selon l’Agence Internationale de l’Energie (AIE), ces dernières contiennent actuellement 730 millions de barils de brut et de produits pétroliers, soit l’équivalent de près d’une année d’importation. Si on rajoute les autres pays de l’OCDE, les réserves atteignent 1,6 milliard de barils. Rappelons également que la Chine a également mis en place un système de réserves stratégiques actuellement évaluées à 2 mois d’importation.

© Tendance – Tous droits réservés.

graphique des prix du pétrole

 

Commentaires

Soyez le premier à réagir !


Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.

Écrit par
Yves Ravistre
Avatar par defaut