Les cours du blé ont repris leur ascension

Jérôme Boumengel 0
Les cours du blé ont repris leur ascension

Depuis Noël, l'Australie est victime du phénomène climatique La Niña. Ces inondations pèsent fortement sur l’économie locale et perturbent notamment la production de blé. Les trois Etats touchés par les pluies (Queensland, New South Wales et la région de Victoria) représentent en effet 42 % de la production de blé nationale.

C’est ainsi que près de la moitié de la récolte est devenue inapte à la consommation humaine et dégradée en blé fourrager, juste bon pour le bétail, alors que l’Australie tient la place de quatrième exportateur mondial de blé. Cette diminution de la production devrait pousser à la hausse les prix de cette céréale, d’autant que la demande est toujours croissante. A titre d’exemple, l'Office algérien des céréales a lancé mercredi 5 janvier 2011 un appel d'offres pour l'achat d'au moins 50.000 tonnes de blé meunier ; il s’agit de la deuxième commande passée par l’office en moins d’un mois.

L’analyse graphique du contrat à terme coté au CBOT (échéance mars 2011) montre qu’après une envolée de près de 60% au cours de l’été 2010, le blé a retracé 50% de ce mouvement de hausse. Depuis le mois d’août dernier, les prix du blé forment des oscillations explosives qui se traduisent sur le graphique par un triangle ouvert.

Nous pensons que le franchissement du seuil technique des 8$ le boisseau devrait permettre au prix du blé d’atteindre un objectif à 9,85$.

© Tendance – Tous droits réservés.

graphique des cours du blé

 

Commentaires

Soyez le premier à réagir !


Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.