Indice CAC40 : timing opportun pour des achats


Sur la semaine, l’indice parisien enregistre une baisse de l’ordre de 2%. Mais, avec un ratio de 51%, la pression acheteuse reste toutefois légèrement supérieure à la pression vendeuse, ce qui conforte l’idée qu’il faut interpréter la baisse actuelle du marché comme une simple phase de consolidation dans une tendance toujours haussière à moyen terme.

La prime de risque est restée stable à 7,8% ce qui montre que la baisse de l’indice n’est pas due à une montée de l’aversion au risque. Quant au Sectogram, il se maintient à 55, au même niveau que la semaine dernière ; les secteurs en tendance haussière sont toujours majoritaires.

Le timing est favorable pour prendre des positions à l’achat en perspective d’une remontée sur les plus hauts annuels à 3600 points.






Portefeuille CAC40 : je vends RENAULT et j’achète PPR

Depuis le début de l’année, le portefeuille affiche une progression de 18% contre seulement 7% pour l’indice CAC40. La surperformance s’est réduite d’un point en raison de l’impact sur les cours d’ALSTOM, de l’annonce d’une augmentation de capital réservée uniquement aux investisseurs institutionnels.

Bien que RENAULT apparaisse sensiblement sous-évalué, l’aversion au risque pour ce titre est repartie à la hausse. Je décide de le sortir du portefeuille et de l’arbitrer contre PPR. Ses récentes annonces de recentrage sur le luxe ont entrainé un regain d’appétit pour le titre.

Selon les règles du portefeuille, le prix de vente de RENAULT correspondra au cours de clôture de lundi, tandis que le prix d’achat de PPR se fera sur le cours d’ouverture de mardi.



Les analyses précédentes :
< Précédent 1 2 3 4 Suivant >