Actions de l'indice CAC 40 : l’aversion au risque reprend le dessus

Jérôme Boumengel 9
Actions de l'indice CAC 40 : l’aversion au risque reprend le dessus

La propension au risque est en train de se modifier sur l’indice CAC40. Après une longue période d’augmentation de l’appétence au risque, les investisseurs semblent être moins enclins à se positionner sur les actions les plus risquées du CAC40. C’est en tout cas, ce que m’indique le récent retournement de la courbe du JB Index (Cf. graphique ci-dessous).

Après un point haut à 1,8 début avril, le JB Index est revenu à 1,1 vendredi dernier. C’est son niveau le plus bas depuis septembre 2013. De plus, l’indicateur est retombé au-dessous de ses moyennes mobiles à 3 et 6 mois, ces dernières se croisant en formant une dead cross.

L’appétence au risque qui prévalait jusqu’à présent est en train de diminuer. Autrement dit, le marché pense qu’il y a maintenant beaucoup plus à perdre qu’à gagner, et les investisseurs préfèrent se repositionner sur les valeurs du CAC40 les moins risquées.





Rappels :

Le JB Index® montre l’évolution de la propension au risque sur l’indice CAC40. Cette dernière est mesurée par la prime de risque relative entre les 10 actions les moins risquées de l’indice parisien et les 10 actions les plus risquées.

Le risque est ici appréhendé par la volatilité des prévisions de BNA. Plus la prévision du BNA d’une action est volatile, plus cette dernière sera considérée comme risquée. Par exemple, avec une volatilité annuelle de 26% sur ses prévisions de bénéfices, ARCELOR MITTAL peut se targuer d’être l’une des valeurs du CAC40 parmi les plus risquées. A l’opposé, avec une volatilité annuelle de seulement 2,5%, L’OREAL affiche l’une des meilleures visibilités de l’indice CAC40. 

En lecture dynamique, quand la courbe du JB Index monte, cela veut dire que la prime de risque des actions à faible risque surperforme la prime de risque des actions à risque élevé. L’appétence au risque pour les premières est plus faible que pour les secondes. Autrement dit, les actions affichant un risque élevé sont davantage recherchées que celles à faible risque, ce qui se produit généralement quand l’indice CAC40 est haussier et que la confiance des investisseurs est forte.

Le raisonnement est identique et les conclusions sont inversées quand la courbe du JB Index est orientée à la baisse. Autrement dit, les actions à faible risque sont davantage recherchées que celles à risque élevé : les investisseurs font preuve d’aversion au risque pour les actions.

Copyright © Jérôme Boumengel

Commentaires

Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.

Pascal TRICHET 15/05/2014

Tes analyses sur ce type d'indicateurs peu connus sont véritablement intéressantes.

Elles permettent d'argumenter potentiellement un schéma baissier moyen terme peut-être plus important qu'on ne peut l'imaginer.

Jérôme Boumengel 15/05/2014

Ils sont d'autant plus intéressants qu'ils apportent un autre éclairage que les indicateurs purement techniques basés uniquement sur les prix passés et les volumes échangés.

Ils sont également plus pertinents que les ratios financiers traditionnels dans la mesure où ils intègrent une dimension "attitude vis à vis du risque".

 

fabulous 03/06/2014

salut Jerome , tu conserves ta target de 4047 ?

perso je suis baissier comme toi mais si deja on accroche 4350/4320 a la baisse ce sera le maximum a esperer ... dans ce contexte de vol extra basse qui me rappelle le move de 1995 - 1999, avec des taux nominaux et reels aussi bas avec cet environnement de M&A je vois pas hormis un "hard landing" en chine ou une explosion des "student loans" ce qui pourrait faire baisser de 10% le CAC ou alors la France devient le nouveau PIGS mais les investisseurs ne le jouent pas non plus donc 4350 sera surement racheté pour tenter une fin dannee a 4700.

Dailleurs regardes le momentum sur la production industrielle apres un ralentissement marqué ces derniers mois, on semble degager un redecollage du momentum industriel sur juin/juillet

Jérôme Boumengel 04/06/2014

Hello Fabulous !

Effectivement, je suis d'accord avec toi.... j'ai remonté mon objectif de correction baissière à 4200 points, si cassure du support à 4420 puis 4335.

fabulous 04/06/2014

merci ! je pense que 4300 deja tu auras du monde au portail a lachat on avait pas mal zoné la fin novembre 2013

Jérôme Boumengel 04/06/2014

Oui, il va falloir suivre l'évolution des volumes... si on s'approche de 4300 avec augmentation de ceux-ci, je pense que le marché ira à 4200...

Jérôme Boumengel 04/06/2014

J'ai également la prime de risque qui commence à augmenter...