À qui profite vraiment le trading social ?

Sylvain March 0
À qui profite vraiment le trading social ?

Qu’est-ce que le trading social ?

En théorie, le but du trading social, ou de copie, est de suivre des traders expérimentés pour copier leurs prises de position.

Pour « faciliter » le choix du trader à copier, ceux-ci permettent aux autres traders de voir leurs prises de position et leur statistique (nombre de trades gagnants, nombres de trades perdant, risque, etc.).
Les novices n’ont alors qu’à comparer ces « gourous » entre eux pour choisir lequel sera copié.

Pas besoin de savoir trader, ni de savoir lire un cours de bourse, rien...pas même besoin d’une stratégie valide : on copie et on attend.
Dans les tutoriels, on nous parle même de « diversifier » notre portefeuille en misant sur plusieurs traders à la fois.

Dans la pratique :

Un système qui demande de copier un inconnu, sans connaître sa stratégie, sans être certain qu’il s’agit d’un professionnel, et sans aucun money management a forcément des limites.

Il faut aussi reconnaître une certaine similitude avec le copy trading et les courses de chevaux : on mise sur celui qui a les meilleures statistiques et on voit ce qui se passe. Ou l'on a de la chance ou non.

Sans compter que les méthodes utilisées par ces « pros » (qui en réalité ne le sont pas) sont généralement très agressives. Donc cela fonctionne un temps, jusqu’au trade de trop.
En attendant, les suiveurs, qui n’ont aucune idée de la gestion de leur capital, encaissent de nombreux petits gains, mais sont incapables d’arrêter à temps une position perdante (comment d’ailleurs le seraient-ils ?).
Comme le montant de leur perte dépasse de beaucoup le montant de leurs petits gains, ils finissent forcément par perdre de l’argent...parfois même tout leur argent.

À qui profite vraiment ce système ?

Mais le trading social reste très profitable pour certains...

D’abord, pour les « gourous ». Il faut savoir que le nombre de copieurs leur donne droit à une rétribution fixe de la part de la plateforme de trading. Et ne nous leurrons pas : leur but n’est pas d’aider des milliers de copieurs à s’enrichir, mais bel est bien d’obtenir cette rétribution (en plus de leur gains éventuels en trading).

Le meilleur moyen d’arriver à se faire copier est d’avoir de bons résultats (vous trouverez facilement des + 300 % en 1 semaine). Pour avoir ses « bons » résultats, il faut prendre des risques démesurés. Bien loin de ce que ferait un trader professionnel, donc.
Une fois que leur stratégie ne fonctionne plus, eux ont quand même gagné de l’argent (et tant pis pour tous les copieurs qui en ont perdu).

Ensuite, le plus grand gagnant du copy trading reste le courtier qui le propose : d’un côté, il attire les traders débutants en leur faisant croire qu’ils peuvent trader sans aucune expérience. Ceux-ci, trop confiants, se dépêchent de dépenser leur argent.

De l’autre côté, les gourous font le travail à leur place en faisant trader les novices. Et en échange de ce service, ils n’ont qu’à les rétribuer de temps en temps. Mais avec un peu de chance, le gourou perdra son argent (et ses copieurs) et la collaboration s’arrêtera là.

Donc pour conclure, nous diront qu’encore une fois, il faut toujours se méfier des offres qui semblent trop alléchantes.
Seuls le travail, l’entraînement et la passion peuvent faire gagner de l’argent en trading.

Et ce sont des choses qui ne peuvent s’obtenir autrement que par soi-même...

Commentaires

Soyez le premier à réagir !


Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.