5 éléments à vérifier impérativement avant de choisir un courtier :

Sylvain March 0
5 éléments à vérifier impérativement avant de choisir un courtier :

Le choix du courtier dépend d’un certain nombre de règles. Attention cependant à ne pas oublier celles qui suivent...

Quels sont les avantages d’un courtier spécialisé dans un seul type d’actifs ? Et ceux d’un courtier polyvalent ?

Pour choisir un courtier, il faut déjà connaître le type d’actif sur lequel on souhaite trader ou investir.

On ne se dirigera pas vers le même courtier selon que l’on souhaite acheter des actions ou trader uniquement des paires de devises.

Il existe d’abord des courtiers polyvalents : avoir accès à plusieurs produits financiers depuis le même courtier peut donc être très pratique. À condition que le choix proposé soit suffisamment large, ce qui n’est pas toujours le cas.

C’est là tout l’avantage d’un broker spécialisé : le choix des valeurs dans une certaine classe d’actif est beaucoup plus élevé. Ici l’inconvénient principal est qu’il faut alors s’inscrire chez plusieurs courtiers différents (un pour chaque type d’instrument financier, ou presque).

Dans le doute, et en l’absence de données chiffrées pouvant permettre de prendre une décision plus pertinente, le mieux est souvent de commencer par un courtier polyvalent.

La langue du service client :

Vérifier si le service client est capable de nous répondre devrait toujours faire partie du processus de recherche.

Si l’on ouvre un compte sur une plateforme étrangère, et que celle-ci ne possède pas de filiale française, il sera très difficile de s’exprimer auprès du service client en cas de problème.

Il serait dommage de s’en rendre compte trop tard : c’est pourquoi procéder à cette simple vérification peut éviter quelques ennuis de taille si l’on n’a aucun moyen de se faire comprendre.

La facilité de retrait :

Un autre élément à vérifier AVANT de transférer tout son capital sur un compte de trading est la facilité de retrait.

Beaucoup de débutants se font piéger par les courtiers malhonnêtes et se voient ensuite dans l’impossibilité de retirer leur argent.

L’idéal est de faire un test rapide de quelques dizaines d’Euros.

En principe, un courtier sérieux ne met que 24/48 h ouvrés pour réaliser l’opération (à condition qu’ils disposent de la documentation nécessaire, auquel cas, ils la demanderont généralement par mail).

La qualité de la plateforme de trading :

Durant une session de trading, il faut pouvoir analyser le graphique de prix confortablement et avoir accès à certains outils (ex : pour faire des tracés, etc.).

Et plus une plateforme est claire et intuitive, et mieux l’on peut se concentrer sur ce qui compte vraiment : les prises de positions.

Mais attention : ce n’est pas parce que la plateforme du courtier n’est pas particulièrement pratique que c’est un mauvais courtier.

On peut alors l’utiliser pour passer ses ordres, et faire ses analyses sur une plateforme plus performante.

Rappel : vérifier la régulation du site

On ne le dira jamais assez : avant d’ouvrir un compte chez un courtier, il faut impérativement vérifier s’il est régulé par une autorité financière et si oui, laquelle.

À ce jour, toute régulation provenant d’autres institutions que l’AMF (France), la FSA (Royaume-Uni), ou la SEC (États-Unis) présente un risque potentiel relativement élevé de ne pas pouvoir récupérer votre capital en cas de problème.

Mieux vaut donc rester prudent et rester à l’écart de ce type de broker.

Sylvain March,
Trader Independant et Formateur sur http://www.en-bourse.fr

Commentaires

Soyez le premier à réagir !


Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.