5% de hausse supplémentaire ?

Parthénon 18
5% de hausse supplémentaire ?

Bonjour, un évènement s'est produit la semaine dernière qui vous aura peut être échappé : il s'agit des nouveaux plus hauts historiques inscrits sur les marchés obligataires, le BUND, le T-notes ou bien le 10 ans japonais. Les autres dettes mondiales ont suivi le mouvement avec une détente parfois spectaculaire des rendements.

Conséquence mécanique : même si les bénéfices et dividendes des entreprises baissent, la bourse va rester presque sans rival dans la course au rendement financier.

Du coup, il est probable que la reprise observée des indices se prolonge dans les semaines à venir. D'autant que les deux facteurs de stress des premiers jours de janvier devraient se dissiper progressivement.

1) Le premier élément de déstabilisation des indices début 2016 fut le pétrole. Si on observe le graphique (record de volumes et de survente), le pire semble derrière nous et nous allons entrer dans une longue phase erratique de consolidation haussière.

2) le second élément de déstabilisation des marchés, forcément correlé, fut la Chine, principalement au travers de son indice SHANGHAI Index.

A la lecture du graphique, 90% de la baisse est réalisée. Au final, un retour théorique des prix au début de la bulle est attendu. Même si la pression devrait donc rester baissière (encore 10% de repli environ), la volatilité devrait progressivement décroître, ce qui devrait rassurer les marchés.

 

Quelles conséquences auront ces éléments sur le S&P500 ? Je pense qu'elles seront haussières pour les 4-6 semaines à venir, à hauteur d'encore 5% supplémentaires.

En effet, si l'on regarde le MACD, nous aurions une probabilité de 85% (6 observations sur 7) de voir les prix revenir au contact de la MM350 optimisée.

Au-delà, le risque baissier réapparaitrait pour plusieurs raisons : la fragilité du secteur bancaire en Europe, le bear market engagé clairement sur le DJ Transportation et Russel 2000.

 

CONCLUSION :

Dans un délai de 4 à 6 semaines (voire plus), le rattrapage haussier devrait se prolonger pour plusieurs raisons : le rallye sur l'obligataire, la normalisation des prix du pétrole et des indices chinois, la lecture du MACD sur le S&P500. Cela devrait se concrétiser par une hausse supplémentaire d'au moins 5% des indices.

Au-delà, la baisse aura des probabilités de réapparaître car l'année 2015 ressemble tout de même à une phase de distribution.

Commentaires

Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.

Etienne 01/02/2016

Bonjour Parthenon,

Un point d entrée avec un bon R/R pour cette hausse serait il a 4385?

Il a longtemps  été résistance pour les cours et pourrait servir de support?

En préconisés tu un autre?

Merci

Pascal TRICHET 01/02/2016

bjr Etienne

l'idée d'aller chercher 4383 n'est pas mauvaise.

S'il avait fallu le faire aujourd'hui çà aurait pu être 4390 point pivot du jour sur le quel on vient de reboncdir.

cdt.


Pascal TRICHET 01/02/2016

juste le temps d'en parler et décrire le post qu'on tape 4385, pas mal vu M. Etienne


Parthénon 01/02/2016

Hello Etienne, le gap de 4327 est embétant. Il semble commun donc voué à être comblé. Quitte à me tromper, je préfère attendre son comblement avant de rentrer long. Tu trouveras le graphique sur la file trading.


Pascal TRICHET 01/02/2016

les niveaux pré cités n'ont pas tenu


Pascal TRICHET 01/02/2016

Damien,

 

le gap dont tu parles n'a t il pas été déjà comblé le 29/1 en début d'après midi ?


Parthénon 01/02/2016

Pascal, sur le Cash, le gap est encore ouvert (cf. file de trading).


Parthénon 01/02/2016

Je précise qu'il s'agit d'un gap horaire !


Etienne 01/02/2016

Merci Parthenon. 

4327 semble raisonnable....je ne le suis pas assez en ce moment suivant trop mes émotions. 


R'man 01/02/2016

Oui Parthénon le calme est revenu après la tempête.

Merci pour ton nouvel article.

Jérôme Boumengel 01/02/2016

Merci pour cette annalyse très claire Parthénon

Pour les emprunts d'Etats, je ne pensais pas qu'ils atteindraient de nouveaux sommets !

Pour les actions, je suis en phase avec ton analyse.

Parthénon 02/02/2016

Bonjour, j'ai posté un graphique du CAC dans la file trading. Avant de, je pense, rebondir, on pourrait passer par un -2.5%. Il y a en effet des biseaux sur plusieurs indices européens.

Parthénon 03/02/2016

Bonjour, vu l'activation de plusieurs biseaux hier et le nouvel effondrement des bancaires, il est probable que nous repassions pas les points de l'année avant de rebondir. Les arguments de l'analyse sont toujours valables mais le timing des 5% supplémentaires se transformerait en +10% étant donné que nous allons probablement revisiter les plus bas de l'année.

Pascal TRICHET 04/02/2016

PArténon a écrit :

Les arguments de l'analyse sont toujours valables mais le timing des 5% supplémentaires se transformerait en +10% étant donné que nous allons probablement revisiter les plus bas de l'année.

 

Etes vous bien sûr de ce que vous affirmez ?

quelle est la probabilité d'un te l propos ?


Parthénon 04/02/2016

Hello Pascal, les vendeurs ont encore la main donc la proba semble > 50% que nous allions revisiter les plus bas.

Après, les arguments de l'analyse sont toujours valables : pétrole sur points bas de MT (l'ultra-volatilité renforce ce scénario), obligataire qui poursuit son rallye et indice chinois qui va atterir en douceur.

L'élément perturbateur, c'est le secteur bancaire italien. Il faudrait que les instances européennes trouvent en accord sur ce sujet (c'est en discussion) pour qu'on se stabilise.

Personnellement, je tenterai le rebond, en phase avec l'argument de mon analyse : le MACD du S&P500, qui 6 fois sur 7, a permis de prévoir un rebond conséquent des prix.


Alain B 03/02/2016

Bonsoir, 

Attention à la brusque montée de l'Eur/Dol. 

Parthénon 04/02/2016

Bonjour Alain, effectivement, c'est l'évènement de la séance d'hier : l'Euro/Dol a donné un signal de hausse à CT.


Parthénon 04/02/2016

L'Eurostoxx 50 revisite ses points bas. Ce pourrait être le signal de rebond que j'envisage dans mon analyse.